Aperçu du marché : Productibilité de gaz naturel supérieure à la croissance de la demande selon les prévisions pour la période de 2015 à 2017

Date de diffusion : 2015-06-19

L’Office national de l’énergie a publié aujourd’hui son Évaluation du marché de l’énergie intitulée Productibilité à court terme de gaz naturel au Canada 2015-2017. Ce document présente trois scénarios quant à la productibilité annuelle de gaz naturel au Canada jusqu’à la fin de 2017.

Le marché gazier nord-américain demeurera en situation d’offre excédentaire de 2015 à 2017, alors qu’on prévoit que la productibilité surpassera la croissance de la demande. Le gaz naturel canadien continuera de devoir se mesurer aux faibles coûts d’approvisionnement en gaz de schiste provenant des États-Unis. La situation d’offre excédentaire et de prix plus bas a mené à la diminution des revenus, au resserrement des flux de trésorerie et à un nombre beaucoup moins grand de forages ciblant du gaz de la part des producteurs canadiens. Alors qu’il est prévu que le ralentissement des dépenses en immobilisations fasse reculer la productibilité totale au Canada, la productibilité moyenne par puits augmentera, car les activités de forage cibleront surtout les zones les plus prometteuses et les plus rentables.


Sources et description de la figure

Sources : Office et GLJ Publications

Description : Ce graphique présente les données historiques et projetées pour les trois scénarios de prix avancés dans l’Évaluation du marché de l’énergie intitulée Productibilité à court terme de gaz naturel au Canada 2015-2017. Dans les trois cas, on prévoit une diminution de la productibilité en 2015 comparativement à 2014. Selon le scénario de prix médians, en 2017, cette productibilité devrait être de 14,7 milliards de mètres cubes par jour (Gm³/j), un niveau pratiquement identique à celui de 2014. Dans les scénarios de prix plus élevés et plus bas, les prévisions de productibilité en 2017 sont respectivement de 15,6 Gm³/j et de 13,9 Gm³/j.

Le graphique illustre aussi l’évolution historique et projetée des prix du gaz naturel au carrefour Henry, en dollars américains par million de BTU ($ US/MBTU). En 2014, ces prix étaient en moyenne de 4,35 $ US/MBTU. En 2017, il est prévu qu’ils s’établiront en moyenne à 3,55 $ US/MBTU selon le scénario de prix médians, à 3,70 $ US/MBTU selon le scénario de prix plus élevés et à 3,10 $ US/MBTU selon celui de prix plus bas.


Selon le scénario de prix médians, le prix moyen au carrefour Henry régresserait à 2,90 $ US/MBTU en 2015, après avoir atteint 4,35 $ US/MBTU en 2014, puis remonterait graduellement pour se situer à 3,55 $ US/MBTU en 2017. Dans le scénario de prix médians, la productibilité de gaz naturel au Canada demeure très stable, passant en moyenne de 416 millions de mètres cubes par jour (Mm³/j), soit 14,7 milliards de pieds cubes par jour (Gpi³), en 2014 à 417 Mm³/j (14,7 Gpi³) en 2017.

L’Ouest canadien demeure le chef de file de la productibilité, avec 98 % du gaz naturel produit au pays chaque année. Selon le scénario de prix médians, dans le contexte de l’ensemble des activités de forage, celles ciblant du gaz de réservoir étanche devraient gagner du terrain sous la poussée des travaux effectués dans la région de Montney (où on prévoit qu’en 2017, 544 des 901 puits ciblant du gaz de réservoirs étanches seront forés). La formation schisteuse de Duvernay continue d’être celle qui suscite le plus d’intérêt quant aux activités visant la découverte de gaz de schiste au Canada avec 40 puits forés en 2017, contre cinq dans le bassin de Horn River. Dans l’Est du Canada, la production de la Nouvelle-Écosse tirée du projet extracôtier de l’île de Sable continue de régresser tandis que l’exploitation du projet Deep Panuke est temporairement interrompue en raison de problèmes d’infiltration d’eau, mais celle-ci devrait reprendre d’ici octobre 2015 aux niveaux prévus selon la saison.

 

Date de modification :