Aperçu du marché : Approvisionnement intérieur croissant des raffineries ontariennes depuis l’année 2000

Date de diffusion : 2015-09-09

Les raffineries de l’Ontario ont changé leur source d’approvisionnement en pétrole au cours des 14 dernières années. En 2000, 54 % du pétrole brut provenait de sources intérieures et 46 % était importé. Vers 2014, les raffineries obtenaient leur pétrole brut presque entièrement de l’Ouest canadien.

Arrivages de pétrole brut aux raffineries ontariennes (b/j) en 2000, 2005, 2010 et 2014

Source et description de la figure

Source : Statistique Canada

Description : Ces diagrammes à secteurs illustrent les arrivages de pétrole brut aux raffineries de l’Ontario en 2000, 2005, 2010 et 2014. Le pourcentage d’importations a diminué graduellement, passant de 46 % en 2000 à moins de 1 % en 2014. Le pourcentage de brut de l’Est du Canada en tant que source d’approvisionnement a augmenté à 14 % en 2005, comparativement à 4 % en 2000, puis il est descendu à 3 % en 2010 et près de zéro en 2014. Constituant moins de 50 % des approvisionnements en 2000 et 2005, le pétrole brut de l’Ouest canadien est vite passé à 79 % en 2010 et 99 % en 2014.

*Cela inclut des petits volumes provenant de sources étrangères.

Entre 2005 et 2010, Enbridge a agrandi son réseau pipelinier pour pouvoir transporter plus de pétrole brut de l’Ouest du Canada vers les marchés américains et ontariens. Vers 2010, le brut de l’Ouest canadien représentait 79 % des approvisionnements des raffineries.

En 2013, Enbridge a terminé l’inversion du sens d’écoulement de la canalisation 9A entre Sarnia et Westover, en Ontario. La réalisation de ce projet et d’autres agrandissements du réseau pipelinier d’Enbridge ont permis d’acheminer encore plus de pétrole brut de l’Ouest canadien vers les marchés de l’Ontario et des États-Unis. Vers 2014, presque tout le pétrole brut des raffineries ontariennes provenait de l’Ouest du Canada.

 

Date de modification :