Aperçu du marché : Le protocole d’entente visant le partage de capacité entre le Québec et l’Ontario favorise la remise à neuf de centrales nucléaires

Date de diffusion : 2015-09-30

L’Ontario et le Québec ont signé un protocole d’entente visant l’échange saisonnier d’une capacité de 500 mégawatts (MW) d’électricité pendant la période du 1er décembre 2015 au 30 septembre 2025. Conformément à ce protocole d’entente, le Québec et l’Ontario auront accès à 500 MW d’électricité selon la saison : le Québec, pendant les mois hivernaux (de décembre à mars) et l’Ontario, pendant les mois estivaux (de juin à septembre). Le protocole d’entente aidera les deux provinces à répondre à des pointes de la demande d’électricité, soit l’hiver dans le cas du Québec et l’été dans le cas de l’Ontario. La situation sera particulièrement avantageuse pendant les travaux de remise à neuf qui sont prévus à des centrales nucléaires.

Capacité de production installée en Ontario, selon le type de combustible, et capacité de production nucléaire, selon la centrale

Sources et description de la figure

Sources : IESO, Ontario Power Generation (OPG) et Bruce Power

Description : Le diagramme circulaire montre la capacité de production installée, selon le type de combustible, pour le mois de juin 2015. En Ontario, cette capacité se chiffre à 34 780 MW. À 12 978 MW, la capacité nucléaire installée représente 37 % de toute la capacité de production installée et la moitié (49 %) de ce pourcentage est attribuable à Bruce Power. Viennent ensuite Darlington, à 27 %, et Pickering, à 24 %.

Les trois centrales nucléaires de l’Ontario comptent en tout 18 tranches en exploitation, qui produisent environ 13 gigawatts de capacité, soit 37 % de la capacité de production installée de la province. Selon le plan énergétique à long terme 2013 de l’Ontario, 10 des 18 tranches en exploitation seront remises à neuf d’ici 2031.

L’OPG entreprendra d'importants travaux de remise à neuf [anglais seulement] à la centrale de Darlington en 2016. Les quatre réacteurs CANDU de cette centrale produisent chaque année de 25 à 29 terawatts-heure d’électricité, soit l’équivalent de 18 % à 20 % de la demande d’électricité annuelle totale de la province. Il s’agit des quatre plus gros réacteurs CANDU au monde et ils sont en exploitation depuis près de 25 ans : la tranche 2 est entrée en exploitation en 1990, la tranche 1, en 1992, et les tranches 3 et 4, en 1993. Les travaux de remise à neuf débuteront par une mise hors service temporaire de la tranche 2 en 2016.

À la centrale de Bruce, la remise à neuf des tranches 1 et 2 a pris fin en 2012. Les tranches 3 et 4 avaient fait l’objet de travaux de moindre envergure en 2004, afin d’en prolonger la vie utile. Des négociations sont en cours entre Bruce Power et la Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité relativement à la remise à neuf des tranches 5 à 8 [anglais seulement] de la centrale.

Il est prévu que les six tranches pouvant être exploitées à Pickering, centrale qui, comme Darlington, appartient à l’OPG, seront mises hors service en 2020 [anglais seulement]. Quatre des huit tranches de la centrale avaient été volontairement fermées en 1997. Des quatre, deux tranches avaient été remises en service au début des années 2000, alors que les deux autres sont demeurées fermées.

 

Date de modification :