Aperçu du marché : Les exportations canadiennes de pétrole brut ont atteint un niveau record en 2015, stimulées par une augmentation des livraisons vers la côte américaine du golfe du Mexique


Date de diffusion : 2016-04-22

La production et les exportations canadiennes de pétrole brut ont augmenté de façon constante au cours de la dernière décennie. En 2015, le volume annuel de pétrole brut exporté a atteint un nouveau sommet de 3,05 millions de barils de pétrole brut par jour (Mb/j) en moyenneNote de bas de page 1. La presque totalité des exportations canadiennes prend la direction des États-UnisNote de bas de page 2, toujours le plus gros consommateur mondial de pétrole brut.

Le Canada est le plus important fournisseur étranger de pétrole brut des États-Unis, comptant pour 43 % de ses importations totales en 2015. Certes, la production de pétrole de schiste a connu un essor depuis 2010, qui s’est traduit par un accroissement de l’offre de pétrole de près de 4 Mb/j et une réduction globale des importations, mais l’essentiel de cette augmentation était constitué de pétrole brut léger. Or, l’augmentation de la production canadienne pendant la même période est provenue en majorité du pétrole brut lourd tiré de l’exploitation des sables bitumineux, de sorte que les importations de ce type de pétrole aux États-Unis sont demeurées fermes.

Source et description

Source : l'Office

Description : Le graphique ci-dessus illustre les exportations de pétrole brut canadien selon la destination, de 2006 à 2016. Durant la période, les exportations totales ont augmenté, passant de 1,8 Mb/j en 2006 à 3,05 Mb/j en 2015. La quasi-totalité des exportations sont destinées aux États-Unis et, en particulier à la région du Midwest (PADD II), qui reçoit près des deux tiers du volume total exporté. Les exportations vers la côte du golfe du Mexique (PADD III) ont beaucoup augmenté depuis deux ans et comptent maintenant pour près de 13 % des exportations totales.

La région du Midwest américain (PADD II)Note de bas de page 3 constitue de loin le plus gros marché pour les exportations canadiennes, ayant reçu près des deux tiers des exportations totales en 2015, soit 1,92 Mb/j. Le volume des exportations vers cette région a connu une hausse de 56 % depuis 2010, grâce à l’augmentation de la capacité de raffinage et à la mise en service de nouveaux pipelines ou l’agrandissement de pipelines existants.

La région de la côte américaine du golfe du Mexique (PADD III) est l’un des plus grands centres de raffinage dans le monde et un important marché potentiel pour les exportations de pétrole lourd de l’Ouest canadien. De 2013 à 2015, les livraisons vers cette région ont plus que triplé, pour atteindre en moyenne 390 kb/j, soit près de 13 % des exportations totales. Cela a été rendu possible par l’aménagement de nouveaux et importants pipelines en sol américain reliant le centre du continent et la côte du golfe du Mexique.

 

Date de modification :