Aperçu du marché : Forte croissance prévue à court terme de la capacité totale de production des énergies renouvelables, en particulier de l’éolien


Date de diffusion : 2016-05-24

Dans sa plus récente perspective énergétique à long terme, Avenir énergétique du Canada en 2016, l’Office national de l’énergie entrevoit une croissance rapide, durant les trois prochaines années, de la capacité totale de production d’électricité au moyen des énergies renouvelables. Par la suite, cette croissance sera plus graduelle jusqu’en 2040. La projection de la croissance à court terme repose en grande partie sur les projets connus qui sont déjà en construction ou au stade de la planification.

À court terme, la croissance est alimentée par le secteur éolien, dont on prévoit une augmentation de la capacité de quelque 3 800 mégawatts (MW) de 2016 à 2020. Les principaux ajouts proviennent de l’Ontario (1 580 MW), du Québec (970 MW) et de l’Alberta (624 MW). En pourcentage, la production éolienne affiche la croissance la plus rapide durant cette période, surpassant celle du gaz naturel, qui devrait se situer à près de 4 400 MW de 2016 à 2020.

De 2020 à 2040, la croissance de la production éolienne ralentit, les ajouts annuels se situant en moyenne à 200 MW. À la fin de la période de projection, la capacité de production éolienne installée au Canada totalisera 19 450 MW.

Source et description

Source : Avenir énergétique du Canada en 2016

Description : Le graphique à barres empilées ci-dessus présente la capacité passée et projetée de la production éolienne au Canada, par province ou région. On prévoit une forte croissance de la capacité éolienne totale au Canada, de 670 MW en 2016 à 15 506 MW à l’horizon 2020. De 2020 à 2040, cette croissance ralentit, et les ajouts annuels de capacité se situent en moyenne à 200 MW. La croissance provient en majorité de l’Ontario, mais le Québec et l’Alberta enregistrent aussi une hausse notable.

La production d’énergie solaire connaît également une croissance rapide à court terme avec une augmentation de capacité de production de plus de 2 300 MW de 2016 à 2020. L’Ontario, où les mesures incitatives ont favorisé l’aménagement de nouvelles installations photovoltaïques, se taille la part du lion.

L’augmentation de la production tirée de la biomasse, soit par la combustion de déchets organiques comme des granulés de bois, devrait se situer autour de 370 MW de 2016 à 2020. Cette capacité additionnelle proviendra surtout de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Québec et de l’Ontario, où deux centrales alimentées au charbon ont été converties pour utiliser la biomasse.

En tout, on prévoit que la capacité des énergies renouvelables autres qu’hydroélectriques passera de 17 000 MW en 2016 à près de 23 000 MW en 2020. En 2020, ces technologies de production constitueront 15 % de la capacité totale et 7 % de la production totale.Note de bas de page 1 À plus long terme, la croissance de la production totale des énergies renouvelables autres qu’hydroélectriques ralentit, mais ajoute néanmoins 6 300 MW de nouvelle capacité de 2020 à 2040.Note de bas de page 2


Explorer l’avenir énergétique du Canada

L’Office a dévoilé un nouvel outil innovateur appelé Explorer l’avenir énergétique du Canada. Cet outil présente notre plus récente perspective énergétique dans un format graphique interactif et convivial, qui permet de consulter des renseignements complexes par des visualisations faciles à comprendre. Un exemple : dans la visualisation Exploration de l’électricité, vous pouvez personnaliser les sources d’énergie, choisir des régions et des périodes précises, puis partager ou télécharger l’image. À vous de raconter le récit qui vous tient le plus à cœur!

Exploring Canada's Energy Future - Electricty Generation Visualization

 

Date de modification :