Aperçu du marché : Le secteur de la bioénergie au Canada en transition


Date de diffusion : 2016-07-06

Depuis des décennies, le secteur de la bioénergie au Canada tire sa matière première en très grande partie de la biomasse, soit le bois, les résidus de bois et la liqueur de cuissonNote de bas de page 1. La bioénergie sert aussi bien à alimenter les foyers au bois des résidences que les grandes chaudières industrielles. La biomasse vient au second rang parmi les sources d’énergie renouvelable au Canada, derrière l’hydroélectricité.

La biomasse représente une proportion notable de l'énergie consommée dans le secteur manufacturier : 17 % de tout le carburant utilisé dans ce secteur, et plus de la moitié de l’énergie consommée dans les sous-secteurs de la fabrication de la pâte, du papier et des produits du bois, en 2014. Le repli de l’industrie des pâtes et papiers, l’un des secteurs à plus forte intensité énergétique au Canada, s’est traduit par une réduction de 30 % de la consommation de biomasse au cours des dix dernières années.

Cette baisse a été partiellement neutralisée par une hausse de la consommation des biocarburants liquides, en l’occurrence l’éthanol et le biodiesel. Le Règlement sur les carburants renouvelables, publié en 2010, exige que la teneur de carburant renouvelable dans l’essence soit de 5 %, et de 2 % dans le carburant diesel et le mazout de chauffage.

Source et description

Source : Avenir énergétique du Canada en 2016

Description : Le graphique linéaire ci-dessus compare la consommation industrielle d’énergie provenant de la biomasse à celle des biocarburants (éthanol/biodiesel) au Canada, de 2005 à 2014. L’utilisation de la biomasse dans le secteur manufacturier a diminué de 30 % au cours de cette période, tandis que celle des biocarburants a augmenté de 13 %. La consommation combinée de la biomasse et des biocarburants a connu un recul de 13 %.

Étant donné l’abondance des ressources de bioénergie du Canada, qui comprennent tout aussi bien les résidus de produits forestiers que les détritus solides municipaux récupérésNote de bas de page 2, il existe un potentiel beaucoup plus grand pour l’industrie canadienne de la bioénergieNote de bas de page 3. Les récentes politiques adoptées par le gouvernement fédéral notamment les mesures incitatives pour la technologie renouvelable/propre annoncées dans le Budget fédéral de 2016, et des gouvernements provinciaux, comme les normes relatives aux carburants renouvelables en Colombie-Britannique [anglais seulement] et en Ontario ainsi que l’intention du Québec [anglais seulement] de doubler son utilisation de bioénergie portent à croire que la bioénergie au Canada est appelée à occuper une place plus importante dans la filière énergétique en évolution au pays.

 

Date de modification :